Accueil > < Accueil


Qu'est-ce que l'alcoolémie ?
L'alcoolémie exprime la concentration d'alcool dans le sang. Le taux d'alcoolémie correspond, à un instant donné, à la quantité d'alcool pur contenue dans un litre de sang. Il s'exprime en grammes (d'alcool pur) par litre (de sang) : g/l. Une fois ingéré, l'alcool se diffuse très rapidement dans l'organisme du sujet, passant de son appareil digestif (intestin) à son système circulatoire en se retrouvant alors véhiculé par le sang.
L'organisme absorbe l'alcool 2 à 3 fois plus vite qu'il ne l'élimine. Chaque verre supplémentaire augmente très rapidement l'alcoolémie.
Une alcoolémie de 0,5 g/l signifie que le sujet a 0,5 grammes d'alcool pour 1 litre de sang (1000 ml).
L'alcoolémie atteint son maximum au bout de :
- ½ heure environ si on est à jeun,
- 1 heure environ si la boisson est prise au cours d'un repas.
Ensuite, l'alcool est progressivement éliminé pour une large part (plus de 95%) par sa lente dégradation par le foie (de l'ordre de 0,15 gramme par litre et par heure) et, dans une moindre mesure (moins de 5%), par les urines, la transpiration et la respiration.

Pour une alcoolémie de 0,6 g/l, il faut compter 4 à 5 heures avant que l'alcool soit totalement éliminé. Chez certains sujets l'élimination est encore plus lente, à raison de 0,10 g/l de sang par heure. L'élimination est en effet susceptible de fortes variations individuelles. D'où la difficulté de prévoir avec certitude le temps nécessaire à la détoxication.
Pour accélérer l'élimination de l'alcool, aucune recette n'est efficace. Inutile donc de boire un café fort ou beaucoup d'eau, de manger des bonbons miracles, de prendre une douche froide, de faire un effort physique, etc. Seule solution valable pour tous : ATTENDRE !

Comment évaluer la concentration d'alcool dans l'organisme ?
L'évaluation se fait par l'analyse du sang ou par l'analyse de l'air expiré (éthylomètre, éthylotest). Il est important de ne pas confondre les 2 résultats :
> l'analyse de sang est exprimée en g/l de sang,
> l'analyse de l'air expiré est exprimée en mg/l d'air expiré.
Il existe un rapport direct entre le taux d'alcoolémie et la quantité d'alcool contenue dans l'air expiré.
Ainsi une teneur en alcool de 0,25 mg (milligrammes) par litre d'air expiré équivaut à un taux d'alcoolémie de 0,5 g/l.
On peut relier la concentration en alcool dans l'haleine d'un sujet à celle qui est contenue dans son sang en appliquant la loi de Henry. On trouve alors autant d'alcool dans 2'100 cm3 d'air expiré que dans 1 cm3 de sang. En d'autres termes, l'air expiré est 2'100 fois moins concentré en alcool que le sang.


Calculer son Alcoolémie
C'est le poids de votre corps et la quantité d'alcool pur consommé qui déterminent l'alcoolémie. Pour l'évaluer, il faut commencer par savoir combien de grammes d'alcool pur on a ingurgité.
Les grammes d'alcool pur consommés se calculent ainsi:
(Degré alcool / 100 ) x Volume bu (en ml) x 0,8 (Densité alcool pur).
Pour simplifier, il faur savoir que les boissons standard de bistrot contiennent à peu près toutes la même quantité d'alccol pur, soit environ 12 grammes. Il suffit donc de multiplier 12 gr. par le nombre de boissons consommées.
Attention: chez soi, on a tendance à être plus généreux en versant les boissons dans les verres !!

Le poids de la personne est pondéré par un coefficent.
La somme des grammes d'alcool devra ensuite être divisée le poids de la personne en kilos x un coefficient dit «de répartition», car les hommes (environ 68%) ont en général plus d'eau que les femmes (55%).
Exemple Hommes:
Somme grammes d'alcool pur
--------------------------------------------- =‰
poids du corps x 0,68
Exemple: 2 bières, poids 80 kg
(
2 x 12) divisé par (80 x 0,68) = 0,44‰ (taux limite pour conduire)
Exemple Femmes:
Somme grammes d'alcool pur
--------------------------------------------- =‰
poids du corps x 0,55
Exemple : 2 bières, poids 60 kg
(2 x 12) divisé par (60 x 0,55) = 0,73‰
Avec la même quantité consommée, une femme ne peut conduire.

Il est pratiquement impossible de calculer précisément son alcoolémie car elle dépend de nombreux facteurs qu'aucun modèle mathématique ne peut intégrer. Parmi ces facteurs nous trouvons notamment : la prise de médicament, la fatigue, le stress, l'état de santé et les paramètres physiologiques (quantité de sang et d'eau dans le corps, fonctionnement du foie), etc.
Utiliser un éthylotest reste le meilleur moyen d'estimer son alcoolémie avant de prendre le volant.



Allez ici, téléchargez un de ces programmes:
En Flash ou En .exe ou bien cliquez sur http://www.simu-alcool.com/mps/

Entrez votre profil (age, sexe, taille, poids), ce que vous avez ou ce que vous souhaitez consommer (un apéritif, quelques verres de vin en dînant...). Vous obtiendrez une courbe qui reflète votre taux d'alcoolémie. Vous pourrez décider en connaissance de cause si vous pouvez ou non reprendre la route.

L'alcoolémie s'additionne !
Si de l'alcool est de nouveau absorbé, alors que la dose précédente n'est pas éliminée, il y a accumulation. Ainsi, après des ingestions successives de boissons alcooliques étalées au long de la journée, la courbe présente une allure EN DENTS DE SCIE.

Le taux d'alcool dans le sang augmente du même coup et le temps nécessaire à son élimination s'en trouve rallongé. D'où le risque d'aboutir à une imprégnation alcoolique permanente. Même légère, elle n'en est pas moins nocive à long terme car elle sape les défenses de l'organisme et le rend vulnérable, perturbant ses fonctions, notamment cérébrales.

À retenir: l'alcoolémie varie :
>
en fonction du temps : elle augmente rapidement au fur et à mesure de l'absorption intestinale puis diminue lentement à la suite de la dégradation de l'alcool par le foie,
>
selon que l'alcool est consommé à jeun ou au cours d'un repas,
>
selon la quantité ingérée mais aussi le degré alcoolique de la boisson,
>
selon les individus : une même dose n'a pas le même effet sur chacun,
>
selon le sexe : la femme est plus sensible que l'homme,
>
selon l'état général de la personne : fatigue, maladie,
>
selon son poids : plus le poids du sujet est faible plus l'alcoolémie est élevée,
>
selon les médicaments absorbés.

NOTA - Un surpoids dû à l'obésité produit toutefois l'effet inverse : les tissus adipeux, imperméables, freinent la diffusion de l'alcool.

    Cherchez avec : Google - Yahoo - MSN -