Accueil >  Alcool Espace < Accueil
Parents


Passer des accords en famille
La famille est importante pour nous, comme pour nos enfants, même s'ils s'en défendent parfois...
Qu'il survienne un ennui à l'un de ses membre et tous les autres en souffrent. Il faut donc que chacun se comporte de manière responsable et pense à toute sa famille.
Ainsi, afin de prévenir les abus d'alcool, source de bien des problémes, il est important d'établir des accords entre parents et enfants, grands parents, etc.
Une discussion préalable en famille permet à tous d'exprimer ses sentiments et ses inquiétudes, notamment s'il y a usage abusif d'alcool chez un de ses membres. Si une décision spécifique doit être prise, on peut se référer à la rubrique Prendre la bonne décision.

Quels types d'accords établir ?
En dehors des problèmes particuliers, des accords peuvent être pris par tous les membres de la famille et pour les situations les plus courantes. Par exemple:
Lors des sorties
Un membre de la famille sort et consomme de l'alcool :
- quels arrangements prévoir pour son retour à la maison ?
Lors des fêtes à la maison
Une fête est organisée à la maison :
- comment faire pour que les invités repartent sans danger ?
Lors d'activités diverses
(promenades, ski, pique-nique, match, clubs divers,etc:
- comment éviter l'usage abusif d'alcool ?

Accord familial
Télécharger le document


Nous soussignés,
(noms, prénoms des membres de la famille),
__________________ __________________ __________________

nous engageons à respecter les accords ci-dessous
afin de prévenir les problèmes dus à l'alcool :

- Consommer de l'alcool raisonnablement
- Consommer dans la limite de 0.5 ‰ si nous conduisons
- Ne pas boire d'alcool avant l'âge légal
- Ne servir de l'alcool qu'aux personnes autorisées
- Servir de l'alcool en quantité raisonnable
- Ne pas servir d'alcool à quelqu'un qui a trop bu
- autre ___________________________________
- autre ___________________________________

Signatures des membres de la famille :



Parler sans accuser
Tu ne fais jamais tes devoirs!
Tu es sale !
Tu n'écoutes pas quand je te parle!
On entend souvent des personnes parler ainsi. Ces paroles accusent, agressent et blessent. L'autre comprend qu'il est Incompétent, Sale, qu'il n'Ecoute pas. lI se met en position de défense, se referme sur lui-même. Dans cette situation, la communication devient impossible. Chacun reste dans son rôle: Accusateur et Accusé. Le dialogue est rompu.
On ne sait pas forcément bien dire les choses difficiles, ceci d'autant plus aux personnes que l'on aime ! On croit connaître celui à qui on parle et on ne se rend pas compte que s'il délaisse ses devoirs, néglige sa tenue et n'écoute pas les remarques, c'est qu'il traverse des difficultés qui le perturbent.


Jeunes et Alcool

Influence des préjugés
Consommation: prévenir
Consommation: signes
Consommation: agir

Jeunes et Parents
L'adolescence
L'hostilité des ados

Améliorer les relations
Améliorer le dialogue
Parler sans l'accuser
Accords en famille
Rôle des liens familiaux
Thérapie pour enfants

Aider un Jeune à :
Devenir indépendant
Savoir décider
Résister aux pressions
Refuser habilement

On peut ressentir son attitude comme une offense personnelle alors qu'elle est seulement la conséquence de ses problèmes. Dans ces moments, il faut donc être particulièrement à son écoute. Il faut communiquer de la bonne manière:
- aborder le sujet en montrant comment on se sent vis-à vis de la situation
- dire les choses difficiles de manière moins blessante.

Comment se construit la phrase qui ne blesse pas ?
Je suis inquiet lorsque tu ne fais pas tes devoirs.
Je suis triste lorsque tu négliges ton look.
Je suis désolé lorsque tu ne m'écoute pas.
La phrase JE contient deux messages importants:
1. Le sentiment que l'on ressent: Je suis
2. Le comportement qui nous dérange: lorsque tu...
On peut lui ajouter deux autres messages pour qu'elle soit mieux comprise:
3. Les conséquences de ce comportement sur nous: parce que
4. Proposer une solution: Pourrais-tu...

Voici l'exemple d'une phrase JE avec touts ses composants:
Je suis gêné lorsque tu te moques de moi en public parce que je me sens ridicule. Tu pourrais attendre qu'on soit à la maison pour me taquiner?
Il est simple de dire à une personne comment on se sent, sans l'accuser et la blesser.
En somme il n'y a qu'à compléter la phrase:
Je suis...lorsque tu...

S'exercer à parler sans accuser
Cette façon de parler n'est pas courante. Habituellement, on entend plutôt des reproches. Il faut donc s'exercer pour maîtriser ce don. En utilisant cette technique dans des situations réelles, on découvre que les relations avec nos proches se détendent et deviennent plus constructives. Parler sans accuser est important lorsqu'on aborde des sujets personnels et délicats. En appliquant cette technique, on s'exprime différemment. Nos relations se détendent. La communication passe mieux.

Exercice A
Choisir la ou les phrases qui parlent sans accuser. Passer la souris sur les phrases pour les vérifier > celles qui n'accusent pas sont en vert.
Ce n'est pas bien...d'être impoli Tu devrais... être poli avec les gens Je suis gêné...lorsque tu es impoli
Tu n'es pas correct... de dire des bêtises Je me sens blessé...quand tu dis des bêtises Tu insultes les gens...lorsque tu leur dis des bêtises
Je suis déçu... lorsque tu me racontes des mensongesTu n'as pas de bons résultats et ça me déçoit Je suis déçu et tu me fais de la peine
Je me sens triste... quand il neige Je me sens triste... d'entendre des mauvaises nouvelles Je me sens triste... de te voir consommer de l'alcool
Exercice B
Quelles sont les phrases qui n'accusent pas (elles sont en vert)
Tu n'arrives jamais à faire ton travail à temps Je suis découragé devant le peu de travail que tu as fait cette semaine Cela m'agace quand je te vois jeter des papiers par terre Arrête de boire, tu es trop bavard Je suis fâché lorsqu'on n'est pas assez poli pour m'écouter quand je parle Je m'inquiète pour toi parce que tu n'agis pas comme d'habitude quand tu bois de l'alcool Tu es malpropre et tu n'as aucun respect pour la propreté des autres Arrête d'agacer les autres avec ta bière Je suis gêné quand tu fumes trop près de moi Cela me fait de la peine quand je te vois boire autant
Exercice C
Tu n'as pas à me dire quoi faire, tu n'es pas ma mère!
Traduire ce message accusateur en phrase qui n'accuse pas:
Je suis gêné quand on est toujours derrière moi On peut avoir de la peine lorsqu'on nous dit quoi faire Je me sens humilié quand tu me dis quoi faire
Autre message accusateur:
Tu bois toujours autant ? Tu n'as rien d'autre à faire ?
J'ai peur que tu aies un accident quand tu bois autant Tu n'as pas besoin de boire autant quand tu sors avec tes copains Je crois qu'il serait mieux pour ta santé de ne pas boire autant

Cherchez avec : Google - Yahoo - MSN -