Accueil >  Alcool Espace < Accueil
Parents


Améliorez vos relations avec votre enfant
Notre enfance nous conditionne inconsciemment dans notre rôle de parent. Chacun découvrira peut-être dans les points ci-dessous des comportements qu'il n'a pas vécus dans son enfance et sur lesquels mettre l'accent pour améliorer ses relations avec son enfant.

> Montrez à votre enfant que vous l'aimez et qu'il est très important à vos yeux, soit par une parole, des accolades, des sourires chaleureux.

> Soyez attentif à ce qu'il dit.

> Demandez son opinion sur plusieurs sujets.

> Respectez ses intérêts, ses idées, ses opinions, ses comportements et ses capacités. En d'autres mots, acceptez que votre enfant ne soit pas d'accord avec vos idées et vos opinions.

> Intéressez-vous à ses amis. Dites-lui que ses amis sont les bienvenus à la maison.

> Vous pouvez lui raconter vos relations d'amitié et d'amour du temps où vous étiez adolescent.

> Intéressez-vous à ses activités. Cela vous donnera une excellente occasion de parler de différents sujets.

> Faites des activités seul avec votre enfant, sans la présence de l'autre parent : cela vous permettra d'établir un lien personnel.

> Évitez de mettre des conditions à vos sentiments, du genre : «Je t'aimerais si…». Votre enfant a besoin de savoir que, peu importe ce qui arrive, vous l'aimez malgré tout.

> Faites-lui part de vos attentes, de vos préoccupations à son sujet, de vos valeurs personnelles et soyez fidèle dans vos comportements.

> Faites preuve de cohérence entre ce que vous dites et ce que vous faites. Montrez le bon exemple. Vous êtes son modèle numéro 1.

> Félicitez-le pour ses bons comportements. Donnez-lui des commentaires positifs.

> Faites-lui savoir que vous êtes disponible pour lui en tout temps et pour quoi que ce soit.

> Essayez de connaître les problèmes auxquels il fait face et essayez de trouver des solutions avec lui.

> Assurez-vous que votre enfant sait que vous lui faites confiance.

> Faites le plus d'activités possibles en famille.

> Célébrez ses succès. Par exemple, faites quelque chose que la famille aime faire ensemble : préparer le souper, organiser une sortie.

> Convenez que chaque membre de votre famille est une personne unique. Montrez que vous appréciez ces différences en évitant les comparaisons entre les membres de votre famille.

> Réservez une place sur un mur où chaque membre de la famille peut placer les choses dont il est fier, des choses spéciales qui le font se sentir bien, que ce soit une chose qu'il a faite lui-même ou un autre membre de la famille : des photographies, des objets, un dessin, un message.


Améliorez le dialogue avec votre enfant
Nous voudrions être les meilleurs parents, mais le vécu de notre enfance nous amène parfois à omettre des comportements importants. Chacun découvrira peut-être ci-dessous des sujets sur lesquels mettre l'accent pour améliorer le dialogue avec son enfant.

> Écoutez votre enfant, encouragez-le et parlez ouvertement avec lui. De cette façon, il sera plus à l'aise de discuter avec vous si un problème survient.

> Écoutez vraiment votre enfant lorsqu'il vous parle. Ne l'interrompez pas et ne changez pas de sujet. Ne portez pas de jugement sur ce qu'il dit et ne donnez pas votre avis à moins qu'il ne vous le demande.


Jeunes et Alcool

Influence des préjugés
Consommation: prévenir
Consommation: signes
Consommation: agir

Jeunes et Parents
L'adolescence
L'hostilité des ados

Améliorer les relations
Améliorer le dialogue
Parler sans l'accuser
Accords en famille
Rôle des liens familiaux
Thérapie pour enfants

Aider un Jeune à :
Devenir indépendant
Savoir décider
Résister aux pressions
Refuser habilement


> Évitez de vous mettre en colère lorsque vous discutez. Gardez toujours votre calme.

> Posez-lui des questions qui le feront parler au lieu de répondre simplement par oui ou par non : Qu’est-ce que tu penses de ... ? Comment expliques-tu … ? Quel est ton avis sur … ?

> Il faut rester à l'écoute des comportements non-verbaux lorsque votre enfant vous parle. Vous pourriez y retrouver des sentiments très importants.

> Lorsqu’il vous raconte quelque chose, posez-lui des questions sur ce qu'il raconte afin de lui montrer votre intérêt.

> Lorsque votre enfant vous parle, il est important de le regarder dans les yeux pour lui démontrer que ce qu'il vous dit est important pour vous. De temps à autre, donnez-lui quelques signes pour démontrer votre écoute, tels que Oui ou Je comprends, ou simplement un signe de tête.

> Parlez aux adolescents comme à de jeunes adultes. Ils n'apprécient pas que vous leur parliez comme s'ils étaient des enfants.

> Lorsque vous voulez commenter un mauvais comportement chez votre enfant, il est important qu'il reconnaisse que c'est son comportement que vous n'appréciez pas et non sa personne. Vous pouvez faire suivre ce commentaire négatif par un commentaire positif. Cela va l'encourager à changer son comportement.

> Exprimez-vous en message JE (Je me sens… quand tu…) plutôt qu'en utilisant le TU. Par exemple, commencez la discussion comme suit: Je m'inquiète à ton sujet depuis que tu es dans cette nouvelle école. Est-ce qu'on pourrait en discuter ? ou J'étais très inquiéte hier soir lorsque tu es arrivé à la maison et que tu sentais l'alcool. au lieu de dire Dis moi pas que tu as commencé à boire !

> Si vous entreprenez une discussion de famille, il est bon que vous établissiez des règles de discussion : par exemple, en ne sortant pas du sujet, en n'interrompant pas celui ou celle qui parle. Assurez-vous que tout le monde donne son opinion pour trouver une solution au problème.

> Le plus souvent possible, prenez un temps dans la journée pour discuter et pour demander les opinions de la famille sur des sujets tels que l'amitié, l'amour, la famille, les problèmes de la vie… Prenez l'exemple d'une situation qui s'est déroulée dans la journée. Demandez à vos enfants ce qu'ils feraient dans de telles situations.
Montrez-leur des façons de résoudre un problème. Vous pouvez parler des choses qui vous inquiètent, des conflits, mais vous devez parler aussi des choses positives, de tout et de rien.

> Faites un «conseil de famille», une réunion pendant laquelle chaque membre de la famille peut discuter de ce qui le dérange, de ce qu'il apprécie (gestes ou paroles) et même de suggestions auprès de sa famille. Vous pouvez faire des enveloppes sur lesquelles sont écrits les mots suivants : «Félicitations», si quelqu'un veut féliciter un membre de la famille, un geste ou une parole quelconque; «Critiques», si quelqu'un veut critiquer un geste ou une parole quelconque; et «Suggestions», si quelqu'un veut faire des suggestions quelconques. On peut même y suggérer des activités familiales. Chacun peut mettre, s'il le veut et quand il le veut, ses commentaires dans les enveloppes. Une fois par semaine, vous pouvez faire une rencontre du conseil de famille, lire chacun des messages et en discuter. La personne ayant écrit le commentaire pourrait s'expliquer davantage.

> Il ne faut surtout pas que vous ayez peur de parler de drogues avec votre enfant. Le fait de ne pas lui en parler pourrait lui faire croire que c'est permis.

Cherchez avec : Google - Yahoo - MSN -