Oh Oh ! (J. Winer Pascal, Beethova Obas)
Obas productions Déclic Communication 1994

Si jodi m’pran bato
Pou’m neye kou oun krapo
Nan mitan vag lamnè
Pou m kabre la mize

Si ti moun pa grandi
Si pa menm ret peyi
Si tout bagay kwochi
Menm si w pa janm sezi

Si tet mòn mwen kale
Si’m aprann pou m bliye
Si’m manje nan trata
Si’m pran ranyon pou dra

Si ti nèg lonje kwi
Devan biwo “Loni”
Si lavi’n san zavni
Si Ayiti mouri

Lavwa:
Se paske’w detripe l
Ou pete blad tete l
Se paske’w esksplawte l
Ou kreve de grenn je l

Ou s’oun papa lante
Ma drapo lisite
Alos de syek an syek
Je vel vinn pi akrekc.

Si aujourd’hui
Pour tromper la misère
Je quitte ma terre, je prends la mer
Malgré la peur, malgré la mort,

Si les enfants n’ont pas d’enfance
S’il n’y a plus de repères
S’il n’y a même plus de pays
Si tu n’en as rien à faire

Si mes montagnes sont chauves
Si l’érosion monte jusqu’à ma mémoire
Si les poubelles sont mon garde-manger
Si je ne rêve plus de citadelle.

Si l’échine courbée
Nous tendons nos sébiles à la face du monde
Si nous n’avons plus d’avenir
Si Haïti se meurt,

C’est que tu l’as éventrée,
Égorgée, exploitée,
Sacrifiée
Sur l’autel du veau d’or
Toi le “Papa bon cœur”

Le fils de Lucifer
Qui dessines la marelle séculaire
Des métèques de chez nous.