HÉROÏNE

L'héroïne est sniffée, fumée, inhalée ou injectée.
Elle procure une jouissance très intense, le flash, suivie d'un état d'apaisement, de somnolence.

L'héroïne masque la douleur, la dépression, l'angoisse. Son effet dure de trois à six heures.

Baisse de l'attention et de la mémoire,
nausées, démangeaisons peuvent précéder la "descente" et le retour de l'anxiété et de la déprime.

La répétition de la consommation entraîne vite une
très forte dépendance. Le manque est douloureux.
La consommation d'héroïne,
très coûteuse, entraîne souvent désocialisation et marginalisation.

La surdose ou overdose d'héroïne provoque une insuffisance respiratoire qui peut être mortelle.

Le partage de la seringue et de tout autre matériel
(cuillère, coton, filtre, eau, paille) comporte un risque très élevé de transmission du VIH et des hépatites.

La dépendance à l'héroïne se soigne par des traitements et une prise en charge sociale et psychologique. Les médicaments de substitution (méthadone et buprénorphine ou Subutex®) prescrits dans un centre spécialisé ou par un médecin permettent de prévenir le manque, d'abandonner l'injection et réduisent le besoin de reprendre de l'héroïne.

L'héroïne est un produit illicite.

Affiche : Nathalie Ciccocioppo

fermer la fenêtre