J'ai choisi la vie

J'ai choisi la vie, tu as préféré l'enfer
Pourtant tout ce que tu pouvais espérer tu l'as obtenu
Comment peux tu avoir donné la vie
Alors que tu ne peux pas vivre la tienne ?

Comment expliquer à ton fils que son papa ne va pas bien
Est-ce encore moi qui vais devoir tout affronter et tout porter ?
Toi tu t'anesthésies avec ta boisson
Moi je prends tout de plein front.

L'accident, le divorce, rien n'y fait
Tu n'auras sûrement jamais ce satané déclic
Du coup on est condamné à te regarder
En train de couler, te déconnecter de la réalité.

Je suis condamnée à perpétuité
Mais quel mal ais-je donc fait?
Celui de t'avoir aimé?
D'avoir pensé que j'aurais pu t'aider ?

Tu m'as renvoyé tout ton mal-être
Et tu as passé ton temps à me rabaisser
Nulle et sans intérêt je suis
Je l'ai entendu jour et nuit.

J'ai mis un an à me reconstruire
Et j'aurais seulement souhaité
Que tu te mettes à ma place
Pour reconnaitre ma souffrance
Mais ce droit tu ne me l'as jamais donné
Et ne me le donnera sûrement jamais.

Pour toi j'ai accepté l'innaceptable
Je me suis oubliée et t'ai tout donné
Maintenant je ne peux plus rien construire
Tu m'as volé ma vie et mes rêves.

Je n'ai absolument pas de haine
Mais mon coeur saigne
Et toi tu ne vois rien
Et ne voit que pour toi.

Dans un forum j'ai trouvé le soutien
J'ai créé de formidables liens
Vivre les mêmes souffrances
Rapproche les âmes en errance.

J'ai compris ta maladie
Mais j'ai choisi la vie
Et je survivrai et continuerai
Mon combat pour vivre bien
Car tel est mon chemin.
Puis la vie m'a offert le plus beau cadeau
Mes trois amours, mes enfants...
S.D.