Accueil Accueil


Trop souvent, chacun se sent frustré de ne pas voir son corps honoré selon ses souhaits, d'où l'installation de conflits sans paroles, où chacun se renferme sur soi. On n'est plus dans l'échange et le désir de rencontre s'éteint rapidement. La revendication constitue une politique pire encore. Si vous vous plaignez de son éjaculation trop rapide, non seulement sa fierté en prendra un coup, mais il se sentira incompétent et le problème s'aggravera. Si vous manifestez votre ennui à vous limiter à la position du missionnaire, madame se sentira tout aussi profondément blessée.
La solution ? Insister sur les points positifs, sans blâmer. Dire plutôt : Regarde comme on est bien quand c'est lent ou Regarde comme on est dans cette position ».
Pour être bons amants
La seule façon d'améliorer la rencontre sexuelle passe en effet par la communication verbale ou corporelle. Il faut arrêter de penser que nos besoins sont inscrits sur notre front et faire un signe vers l'autre qui lui permette de trouver le chemin de nos désirs. D'autant que, si chaque sexe est différent, toutes les femmes et tous les hommes ne sont pas faits non plus dans le même moule.
On peut demander à son (sa) partenaire Montre-moi avec ta main ce qui est bien pour toi, avec ton corps quel est ton rythme ou lui dire simplement Là, je suis bien. Toi aussi?
Comprendre les désirs de son amant(e) ne nous oblige pas à les combler à chaque fois. Si quelques compromis sont parfois nécessaires, comme dans tous les domaines, il peut aussi arriver qu'un jour on ait davantage besoin que l'autre prenne soin de nous. Si la relation est d'ordinaire équilibrée, il acceptera volontiers de nous faire plaisir sans se sentir mal aimé pour autant.


Comment mieux s'entendre sexuellement
Petit décryptage
Quand on aime quelque chose, on n'imagine pas que l'autre puisse ne pas l'aimer, explique Mireille Bonierbale, sexologue de Femina. C'est pourquoi on ne comprend pas que notre partenaire ne nous le donne pas. Ou bien on lui en veut de nous imposer des caresses qui ne nous procurent aucun plaisir. La plupart des difficultés naissent de cette incompréhension.
Vedette incontestée au hit-parade des critiques féminines, le fait que monsieur se précipite directement sur nos organes génitaux, sans passer par la case tendresse et caresses diffuses. Résultat, cette approche «brutale» procure souvent des sensations désagréables et plus d'une se sent «utilisée» comme un objet sexuel. Monsieur a aussi une frustration-phare: sa partenaire ne manifeste pas assez qu'elle en a envie. Bien sûr, il apprécie la position de chasseur. Mais il aimerait bien, tout de même, de temps en temps, qu'on lui rende la pareille. Rares sont les femmes qui fonctionnent ainsi. Car c'est avant tout d'être désirée qui émoustille madame. De plus, quand une femme a envie de faire l'amour, elle va le plus souvent le manifester par de la tendresse et lui ne prendra pas ça pour une invitation. Cette discrète approche féminine ne découle pas seulement de siècles d'interdits, c'est ainsi qu'elle aimerait qu'il lance les festivités!
Travaux pratiques
Une fois compris que l'autre sexe fonctionne différemment de nous et que cela nous conduit à des interprétations erronées, on fait quoi?

fermer la fenêtre