Accueil Accueil


Le point G
Le point G est une zone située sur la face avant du vagin à 4 ou 5 cm de son orifice. Chez beaucoup de femme, la stimulation du point G augmente l'excitation et peut l'amener à l'orgasme. La localisation précise de ce point n'est pas forcément nécessaire, il suffit de se rappeler que la partie avant du vagin est plus sensible que la partie arrière et que certaines positions favorisent plutôt la stimulation de la partie avant. On peut noter également que la zone la plus sensible ne se situe pas au fond du vagin et donc que le plaisir qu'éprouve la femme ne dépend pas de la taille du pénis.


Zones érogènes de la femme


La femme possède de multiples zones érogènes. La stimulation de celles-ci peut d'ailleurs suffire à provoquer un orgasme.
Les lèvres et l'ensemble du visage sont sensibles, les caresses des cheveux et de la nuque sont aussi appréciées.
L'ensemble de la poitrine, les seins et les mamelons sont extrêmement sensibles.
L'intérieur des cuisses et les fesses sont également très caressants.
La liste est à loin d'être exhaustive, en dehors du sexe proprement dit (voir ci-dessous), il ne doit pas y avoir beaucoup de parties du corps féminin qui ne puissent pas être stimulées sans effet sur elle (effet d'apaisement et/ou d'excitation).

Zones érogènes du sexe féminin
Le clitoris est la plus sensible de toutes les zones érogènes. Il n'a pas d'autre fonction que de procurer du plaisir. Il peut être stimulé avec la langue, les doigts, le pénis, ou par les frottements du corps.
La sensibilité est malgré tout très différente d'une femme à l'autre et elles aiment différemment que cette zone soit stimulée. Les caresses trop appuyées sont, par exemple, souvent désagréables. Il convient donc à la femme de faire savoir à son partenaire le type de stimulation qu'elle apprécie le plus.
Pour les zones sexuelles externes, le périnée et la zone située entre l'orifice vaginal et le clitoris ont aussi une bonne sensibilité et peuvent être caressés avec le doigt, la langue ou le pénis

fermer la fenêtre